Posted on

Biscuits santé aux brisures de chocolat

Biscuits santé aux brisures de chocolat
Biscuits santé aux brisures de chocolat

Donne 24 biscuits.

Ingrédients:

-½ tasse de beurre mou
-¾ tasse de sucre doré bio
-3 œufs
-1 c. à thé de vanille
-2 c. à table de lait
-2 tasses de farine à pâtisserie
-1 c. à table de poudre à pâte
-½ c. à thé de sel
-1 tasse de graines de tournesol
-¾ de tasse de noix hachées
-1 tasse de brisures de Cacao Camino

Préparation:

Battre ensemble le beurre et le sucre. Ajouter les œufs, la vanille, le lait et bien mélanger. Tamiser ensemble la farine, la poudre à pâte et le sel qu’on ajoute au mélange liquide. Ajouter les graines de tournesol, les brisures de chocolat et les noix et bien mélanger, façonner de petits pâtons de 6 cm qu’on dépose sur une plaque beurré. Enfourner à 190 C (375 F) durant 10-15 minutes

Extrait de: Le festin quotidien

Par: Yves Gagnon

Posted on

Cretons végétariens aux lentilles

Cretons-aux-lentilles-rouges
Cretons aux lentilles

Ingrédients :

-¾ tasse de lentilles vertes
-2 c. à soupe d’huile d’olive
-½ tasse d’oignon haché finement
-1 gousse d’ail, hachée ou broyée
-2 c. à soupe de tamari
-1 c. à soupe de levure alimentaire
-1 ¾ tasses d’eau
-¼ de c. à thé de clou de girofle moulu
-¼ de c. à thé de cannelle moulue

Préparation:

1– Au robot culinaire ou au moulin à café, moudre grossièrement les lentilles
2– Dans une grande poêle, à feu moyen-vif, chauffer l’huile d’olive et faire revenir l’oignon et l’ail quelques minutes. Ensuite ajouter les lentilles.
3– Ajouter le tamari, la levure et l’eau.  Bien mélanger et assaisonner avec le sel, le clou de girofle et la cannelle.
4– Cuire pendant environ 15 minutes en remuant. Au besoin, ajouter un peu d’eau si la consistance est trop épaisse. Éviter de trop cuire, car la texture doit être semblable à celle des cretons.
5– Verser dans un bol et laisser refroidir au réfrigérateur

Extrait de: Vitalité

 

Posted on

Le Pollen

pollen

Les abeilles n’en finissent pas de nous émerveiller. Voyez quand elles reviennent des champs, elles portent de petites agglomérations de poudre entre leurs pattes que les apiculteurs trappent dans la ruche au moyen de grilles. Le pollen sert à nourrir les larves, mais pour les humains qui le consomment, ces petites pelotes aux aspérités brun jaunâtre (la couleur varie aussi en fonction des fleurs butinées) sont les pierres précieuses, même si le goût laisse parfois dans la bouche un relent poussiéreux. Il faut l’essayer. Composé d’éléments nutritifs d’une grande richesse, glucides, enzymes, protéines, vitamines, oligoéléments et acides aminés.

Le pollen à un effet tonifiant sur l’organisme. Ses propriétés antibiotique, régénératrice de la flore intestinale et du système cardio-vasculaire, mais aussi régulatrice du système nerveux en font un autre super aliment de choix. A mastiquer lentement afin d’imprégner de salive ces petites boules irréguliers, à jeun le matin ou, si la matière vous rebute, pulvériser et incorporer à un jus. Vous pouvez trouver le pollen en vrac à l’Essentielle.

Extrait de Vitalité

 

Posted on

La Propolis

propolis

C’est la matière gommeuse ou résineuse que les abeilles récoltent sur les bourgeons et les écorces de certains arbres pins, sapins, épinettes, bouleaux, etc. pour enduire les parois de la ruche. Ce vernis bactéricide sert à boucher les fissures et à fixer les rayons. La propolis se compose de cire, de résines et baumes et d’huiles essentielles.

Depuis longtemps on considère ses multiples propriétés, antivirale, antibactérienne, anti-inflammatoire, antifongique et cicatrisante, comme particulièrement secourables et efficaces dans les affections de type ORL et les inflammations de la muqueuse buccale. En teinture mère également, pour les états grippaux, on la prend jusqu’à quatre fois par jour. Des dentifrice à la propolis existent aussi sur le marché, de même que des onguents.

À l’Essentielle nous avons le vaporisateur pour la gorge, les capsules, la pâte à dent de propolis et la crème de propolis Mélia.        Extrait de: Vitalité

 

Posted on

Obésité et minceur: héritage familial?

Modern Family

Le chercheur Peter Dolton et ses collaborateurs (Université de Sussex, Royaume-Uni) ont évalué le lien entre l’indice de masse corporelle* (IMC – permet d’évaluer l’obésité) des parents et celui de leurs enfants dans 6 pays: les États-Unis, le Royaume-Uni, la Chine, l’Indonésie, l’Espagne et le Mexique. Selon ces chercheurs, la grosseur (IMC) des 100 000 enfants évalués seraient dépendante de celle des parents. 20% serait lié à l’IMC de la mère et 20% à celui du père. Cette proportion semble augmenter chez les enfants obèses où elle passe à 30% pour chaque parent.

L’obésité, c’est génétique…

De nos jours, on a tendance à en mettre beaucoup sur le dos de la génétique. Elle a certainement un rôle à jouer, mais elle n’est pas responsable de tout. Il y a bien d’autres facteurs à considérer…

Habitudes familiales

On «hérite» de nos parents une série d’habitudes de vie: notre culture alimentaire, nos loisirs, notre tendance à l’activité physique ou à la sédentarité, etc. Si notre sport familial préféré est de regarder la télévision en mangeant des chips et/ou des bonbons, notre «héritage» familial ne sera pas le même que si l’activité familiale préférée est la randonnée!  De même, si le frigo est rempli de fruits et légumes et d’aliments bio, notre héritage est différent de celui de l’enfant qui grandit avec un frigo vide, ou encore, avec une omniprésence du prêt-à-manger parce que les parents ne savent pas ou n’ont pas le temps de cuisiner.

Milieu de vie

La prolifération dans notre environnement de substances à la sécurité plus que douteuse (additifs alimentaires, pesticides, ignifuges, produits cosmétiques, etc.) a également des effets sur notre métabolisme. Pour en savoir plus sur ce sujet, consultez :

http://www.jydionne.com/maigrir-plus-difficile-quavant/

http://www.jydionne.com/des-cosmetiques-a-vous-rendre-malade/

http://www.jydionne.com/obesogene/

L’obésité augmente partout sur la planète

À l’échelle mondiale, le nombre de cas d’obésité a doublé depuis 1980. Il s’agit actuellement de la plus grande question de santé publique. Pourquoi l’obésité augmente-t-elle tant, partout dans le monde? Il n’y a pas une seule réponse, mais bien plusieurs.

La malbouffe ou néfaste food

Aliments riches en sucre. Le sucre est maintenant reconnu comme un des principaux agents obésogènes. Les pires de ces aliments: les boissons sucrées, qui ne sont pas perçues par le corps comme des aliments et ne diminuent donc pas l’appétit.5 Voir aussi:  http://www.jydionne.com/boissons-sucrees-les-professionnels-de-la-sante-sinquietent-de-la-surconsommation/

Le lobby du sucre a les poches profondes et est très puissant. Il contribue à la désinformation de la population en essayant de nous faire croire que le sucre est bon pour la santé et que ce sont surtout les gras qui nous font engraisser! Consultez l’article suivant sur mon blogue pour en savoir plus:  http://www.jydionne.com/le-sucre-tout-et-son-contraire/

Aliments riches en colorants et autres additifs alimentaires. De plus en plus d’experts pointent du doigt les additifs alimentaires. Ces derniers perturbent l’appétit et le métabolisme. Par exemple, le fameux MSG (glutamate monosodique) pourrait être responsable non seulement des maux de tête chez les personnes sensibles, mais aussi de dérèglements de l’appétit.

Les perturbateurs hormonaux

Agents plastifiants, pesticides, phtalates, composés fluorés etc. À titre d’exemple, le BPA contenu dans les plastiques a été impliqué pour son effet sur le fœtus. Il «programmerait» à l’obésité l’enfant à venir.

On parle ici d’un environnement obésogène !!!

 La sédentarité accrue

Tous nos gadgets technologiques, depuis les télécommandes jusqu’aux voitures en passant par les achats par Internet, tout nous pousse vers… ne rien faire. Et pourtant, on le sait, pour rester mince ou pour maigrir, il faut bouger!

Le manque de sommeil

Le manque de sommeil est directement associé à une augmentation du poids chez les enfants.

Informer les parents

Les parents jouent assurément un rôle primordial dans la santé des enfants. La génétique y est pour quelque chose, mais c’est loin d’être le seul facteur transmis pas les parents. Par contre, il n’est pas utile de blâmer les parents. Il faut plutôt les informer et leur donner des outils pour qu’ils comprennent mieux leur impact et leur rôle. Un petit changement au jour le jour peut avoir un impact majeur à long terme.

* L’indice de masse corporel (IMC) correspond au rapport entre le poids et la grandeur et est calculé en kg/m2.

Extrait de http://www.jydionne.com/obesite-minceur-heritage-familial/

 

Posted on

Les effets de la bouillotte sur le foie

Bouillotte-antidouleur

Le foie est notre centre antipoison. C’est le filtre qui nous permet d’éliminer quotidiennement les déchets. Il faut l’imaginer comme une grosse usine qui doit fonctionner à plein régime pour faire son travail.

Il se trouve que le foie est l’organe le plus chaud de l’organisme. Il se situe au moins à 1 degré Celsius au-dessus de la température rectale. Cette chaleur est nécessaire pour qu’il puisse éliminer dans les meilleures conditions les toxines que nous absorbons tous les jours. Le fait de placer une bouillotte chaude, à 40 degrés Celsius, près du foie et de la vésicule biliaire va rendre optimales les conditions pour que le foie puisse effectuer son travail de « détox » journalier.

La température favorise la destruction des pathogènes, reproduisant des conditions immunitaires optimales. En effet, en cas d’infection par exemple, la température corporelle augmente pour mieux se défendre contre les agressions microbiennes. La chaleur en face de la vésicule biliaire favorise sa contraction et l’élimination de la bile. Le tout permet de soulager les douleurs par une meilleure élimination et une aide précieuse au niveau des gaz intestinaux du colon, ce qui diminue la distorsion colique.

Nous comprenons ainsi le double effet positif de la bouillotte sur le colon irritable et les douleurs coliques. L’effet de blocage des récepteurs à la douleur et l’action de vidange biliaire ainsi que son action au niveau colique favorisent le ventre plat. C’est le bonus de la bouillotte.

Extrait de: « Votre santé sans risque »  du  Dr. Frédéric Saldmann